Header

marie2 crop

Marie

Cette courte pièce découle du laboratoire de recherche Laboratory Light-Dance, développé en résidence à la Banannefabrik (L) en 2012.

Plusieurs pistes issues de ce laboratoire ont déjà été suivies depuis et dans cette proposition « Marie », Bernard Baumgarten interroge la position du public en situation de voyeurisme : "À partir de quel moment je suis un voyeur ? Quand je regarde la danseuse de loin, protégé par mon anonymat dans la salle, je suis un spectateur, mais quand je suis très proche de la danseuse et que les autres spectateurs me regardent, en train d’observer la danseuse… est-ce que je deviens un voyeur ?"

Une danseuse est encerclée par une barrière de lumière et rencontre le public qui encercle lui même l’espace dans lequel évolue la danseuse.

Qu’incarne le personnage de Marie?

Sans identité, le personnage de Marie se confond en plusieurs représentations. Elle incarne alors à la fois le désir, le fantasme nourri de l’expérience et des attentes de chaque observateur et redevient à elle seule objet d’une représentation sociale.

C'est une femme sans passé, sans futur, qui ne vit que dans l’instant présent. Elle cherche le contact avec le public qui l’observe et qui attend d’elle des révélations.

 


 

Chorégraphie : Bernard Baumgarten

Interprétation : Julie Bartélemy

Production : UnitControl, TROIS C-L

 


 

Photos